Mardi 23 septembre

Publié le par Aubrege

Une autre nuit très calme, même si le réveil est plus bruyant que la veille. On fait les bagages, on les charges et nous voilà partis pour notre étape la plus longue entre Corte et Bonifacio.

Le temps n’est toujours pas avec nous mais c’est moins grave aujourd’hui. On décide de prendre la grande route par la plaine d’Aleria, qui comme on nous l’avait dit, n’offre pas un paysage exceptionnel à la différence du reste de la Corse. 

On se dirige vers Zonza et les aiguilles de Bavella qui semblent être un endroit incontournable de Corse. En y allant on traverse la forêt de Bavella. Mais on voit les nuages au dessus de nous. Et comme on le craignait les aiguilles sont cachées.


Tant pis, nous continuons notre route et déjeunons dans la forêt avec le même repas que la veille Pain et Coppa.

Nous reprenons la voiture pour redescendre vers la mer. Au fur et à mesure le temps s’éclaircit et les températures se réchauffent.

Notre route nous mène au dessus du golfe de Porto-Vecchio.



On rentre dans la citadelle, un quartier piéton de la ville, et allons la visiter. Elle est joliment décorée et vivante mais peut-être encore plus après 15h !

On prend ensuite la direction de Bonifacio par la route des plages. C'est une ville qui arbore un style totalement différent et qui capitalise sur cela on faisant payer au prix fort tous ses parkings.


 

Elle est organisée sur deux niveaux : la veille ville perchée sur le rocher et le port au niveau de la mer.

De la vielle ville, très touristique, on découvre des petites criques avec des plages où des bateaux se nichent, tout à fait romantique.


Et puis de l’autre côté on découvre les îles Lavezzi et la Sardaigne en arrière-fond. En prenant un peu de recul, on se demande combien de temps la ville restera ainsi perchée avant de disparaitre sous l’eau.

On s’échappe enfin de l’ambiance touristique pour se diriger vers le camping Campo di liccia à 4 km au Nord. On y arrive vers 18h. On découvre notre bungalow (grand bungalow) pour 3-4 personnes. Juste le temps de faire l’inventaire et un tour aux toilettes pour nous apercevoir qu’ils ne fournissent rien ! Donc direction le Spar de Bonifacio pour trouver l’essentiel.

On dine au bungalow. Puis dodo dans la chambre assez étroite.

Publié dans Vacances

Commenter cet article