Devcom Azur, une plongée dans le monde de l'emploi sophipolitain

Publié le par Aubrege

DevComAzur2010


Il y a quelques semaines j'ai découvert sur Viadeo l'évènement DevCom Azur 2010. Etant bientôt implantée dans les Alpes-Maritimes, j'y ai vu l'occasion de découvrir le monde économique sophipolitain.  


Le devcom se présente comme le grand forum du développement commercial. En étudiant le programme, j'y découvre quatre thématiques de conférences dont deux qui m'intéressent particulièrement. La communication et le web. Je m'inscris donc pour le 25 mars.

J'arrive juste avant neuf heures, j'avale un café proposé sur un stand et me rend à la première conférence de la journée qui m'intéresse sur le référencement. 4 intervenants, un animateur et 45 minutes. Trop court, pas assez étudié en profondeur, du coup je reste un peu sur ma faim, en me disant que mes deux formations sur le sujet au cours de l'année faussent un peu la donne me concernant.

Les 15 minutes avant la prochaine conférence me permettent de faire un petit tour au milieu des stands. Je découvre quelques agences de communication de la région, un bon point pour ma prospection d'emploi. Il ne faut pas trainer la conférence suivante va bientôt commencer. Au programme les cinq risques juridiques majeurs d'un site Internet. La conférence est enrichissante et l'intervenant se révèle intéressant sur un sujet peu facile à aborder par des non spécialistes. Mais le sujet est fédérateur au vu de la salle complète.

Ce n'est pas tout mais l'heure du déjeuner approche ! Allez zou à la taverne de Maître Kanter !

La première conférence de l'après-midi intitulée 
Achat d'espace, presse, télévision locale, nouveaux médias, médias tactiques et géomarketing, marketing mobile, avec un intervenant de la presse écrite et une intervenante qui gère une entreprise de communication urbaine. Ce n'est franchement pas une réussite. Heureusement, un membre d'une agence de communication vient à leur rescousse. Malheureusement, cette conférence n'apportera pas grand chose au débat à part une une mise en avant de l'activité des intervenants. 

La deuxième déception de la journée suivra rapidement avec la conférence plénière dédiée au classement des villes ayant l'image la plus dynamique auprès des Français.
En y allant je pensais avoir effectivement les résultats mais aussi une explication sur ces résultats. La conférence a en fait dévié vers l'importance des réseaux sociaux dans le monde de l'e-tourisme. Pas forcément inintéressant mais pas ce que j'étais venue chercher. 
Les réseaux sociaux ont d'ailleurs étaient un sujet récurrent au cours de cette journée. Suite aux différentes remarques que j'ai pu entendre qui oscillaient entre la nécessite prônée par certains d'une présence forte sur les réseaux sociaux et un vrai questionnement sur l'intérêt et le temps que cela pouvait prendre, il me semble qu'une conférence dédiée aux réseaux sociaux aurait pu être intéressante pour tous les entrepreneurs présents.


A 16h00 j'ai assisté à une conférence très pratico-pratique sur le thème Check list des 10 points clés pour réussir ses campagnes online. Conférence animée par un intervenant dont l'emailing est le travail. J'en ai retenu de bonnes pratiques. A mettre en place dès que possible. 

Dernière conférence autour de l'analyse des actions webmarketing via notamment les statistiques. Là aussi, pas mal d'éléments à retenir et à mettre en place. La fatigue commençait à se ressentir chez certains intervenants présents dès 9h00. 18h00, l'heure de rentrer.


Mon avis : 
Ma première participation au Devcom Azur est plutôt positive. J'ai réussi sur chaque session à trouver une conférence qui m'intéressait. Toutes n'ont clairement pas été du même niveau. Certaines m'ont permis d'apprendre des termes, des pratiques et des tendances. D'autres ont été vides de contenu. Le casting des participants était dans l'ensemble bien fait. Ce salon m'a aussi permis de prendre quelques contacts. Donc en conclusion, je dirai que ce salon était bien mais peut se perfectionner sur quelques points. A voir l'année prochaine !

 

 

Publié dans Emploi

Commenter cet article