Visite au fantôme de l'Opéra

Publié le par Aubrege

Par un après-midi pluvieux j'ai décidé la d'aller visiter l'Opéra Garnier. C'est un monument qui est remarquable, en ce sens que toute personne passant à ses abords, s'arrête obligatoirement pour le contempler. Il est à la fois imposant et magnifique. L'avenue de l'Opéra qui se finit devant lui permet de l'admirer et de le découvrir au fur et à mesure que l'on s'approche.

La manière la plus impressionnante de le découvrir est en arrivant par le métro sur la Place de l'Opéra. Cette batisse, avec ses statues et ses dorures, qui s'érige devant nos yeux surprend et fascine


DSC_2083-copie-1.jpg
DSC_2089.jpg
Pour assister à la visite guidée, il faut s'y prendre tôt. Arrivée à 15h10 les 3 visites guidées de l'après-midi sont pleines. Après une petite négociation, j'arrive à arracher la dernière place. Il est vrai qu'elle est un peu plus chère que la visite libre mais je vous la conseille fortement, tellement elle offre de détails et de connaissances.

La première salle que nous visitons est surplombée par une rotonde avec des miroirs au plafond.





DSC_2104.jpg



Rapidement nous entrons sous le grand escalier. Elément particulier, l'espace sous l'escalier est aménagé avec une statue. Nous commençons à remonter l'orsqu'en levant les yeux on aperçoit une des plus jolies vues de l'Opéra.

Après une explication sur la nature des matériaux utilisés qui donnent un aspect luxueux et coloré à l'escalier, nous pénétrons au niveau de l'entrée des balcons inférieurs pour pouvoir entrer dans la salle de l'opéra.






Les premiers pas qui nous permettent d'entrer offrent une vue et une émotion particulière devant ce lieu tout de rouge vêtu. Ensuite, les yeux se lèvent au plafond pour découvrir ce splendide plafond où l'on reconnait immédiatement le style de Chagall.

DSC_2145-copie-2.jpg



C'est en fait André Malraux, alors ministre de la Culture qui demande à Chagall de réaliser ce plafond. Il s'exécute et livre cette oeuvre qui représente Paris à travers divers monuments mais aussi des opéras. Cette oeuvre appartient à ce lieu. Néanmoins il existait déjà un plafond pour cette coupole. Celui-ci n' a pas disparu, il est uniquement masqué par l'oeuvre de Chagall puisqu'il se trouve 70 cm plus haut. Un énorme lustre trône au milieu de ce plafond.


DSC_2131.jpg



La salle qui est construite en forme de fer à cheval offre une excellente accoustique parait-il, renforcée par le lac (petit lac) qui se trouve au 5ème sous-sol. J'espère avoir un jour l'occasion d'aller tester cette accoustique.
Nous sortons de la salle pour laisser les techniciens préparer la scène pour le soir même.
Nous entrons alors dans le grand foyer, lieu où les spectateurs se retrouvent au moment de l'entracte. Jusqu'au moment de l'inauguration du plafond de Chagall les femmes ne sortaient pas des loges. Ce lieu était alors uniquement fréquenté par des hommes. Cette salle rappelle la galerie des glaces. Cette photo a été prise à la fermeture, poussée vers la sortie par un gardien peu aimable, d'où l'absence de visiteurs.

DSC_2160.jpg

Je n'ai pas eu le temps de voir tout dans les détails, néanmoins cl'Opéra Garnier est un monument splendide, un lieu de culture qui participe à la renomée de l'architecture parisienne et qui mérite d'être visité si vous en avez l'opportunité.

Voilà la fin de la visite sonne, il est temps de partir. Juste une dernière photo de l'Opéra de nuit, qui se révèle sous cette lumière.
DSC_2177.jpg
Cette photo ne lui rend pas forcément hommage. Alors n'hésitez pas à aller voir plus de photos
 

Publié dans Loisirs

Commenter cet article