Etre socialiste, est-ce renoncer ?

Publié le par Aubrege

Voilà un ami m'a demandé il y a quelques jours si j'étais socialiste par conviction ou si c'était pour avoir une chance de gagner les élections.
Je lui ai donc répondu que le PS était le parti qui se rapprochait le plus de mes idées. Mais d'autre part il est évident, surtout après 2002, que le vote est une chose important et que voter en ne prenant en compte que ses envies n'est pas une attitude responsable.

Bien sûr, il n'était pas d'accord avec moi.

Mais qui a raison lui qui reste dans sa bulle utopiste, à militer pour un parti qui n'arrivera jamais au pouvoir et ne pourra alors jamais mettre en place ses propositions ?
ou moi qui me suis résolue à renoncer à être plus terre à terre et à voir le monde tel qu'il est ?

Je pense que chacun de nous a raison car il est important de faire ce en quoi on croit. Il pense qu'il est encore temps et encore possible de changer le monde, de revenir à un monde égalitaire.
Et je pense que nous sommes sur une très mauvaise pente et qu'on ne rebasculera plus de l'autre coté. Qu'on peut tout faire pour lutter contre le courant qui nous emporte plus koin, su'on arrivera certains jours à remonter quelques mètres, voire km mais on ne repassera pas de sitôt de l'autre côté, et encore moins tout seul.

Quant à mes idées politiques, je les assume. Elle sont fondées non pas sur un pessimisme mais sur un réalisme (enfin à mon goût).

Certains ont une vision un peu utopiste de la situation du pays. Je ne sais pas si c'est une douce folie ou si c'est un refus de voir la vérité et une volonté de vouloir s'enfermer dans le passé.

Je souhaiterai réellement pouvoir croire que nous vivrons dans un monde digne, respectueux, solidaire. Il n'empêche que pour le moment je l'espère mais n'y crois pas trop. D'où mon engagement.

Je souhaite pouvoir faire bouger les choses. Pas gagner les élections mais changer le monde. Pour cela il faut en avoir les moyens. Et les moyens à un niveau national et international c'est gagner la présidentielle.

Commenter cet article